une journée sans portable , ce n'est pas insup...portable (une journée par an , c'est pas beaucoup), mais ,toutes l'année, pendant les randos, ce n'est pas sup...portable :en rando, pas de portable (sauf cas rarissime de force majeure).

Avant,  c’était quand même mieux comme ça :

 

"Vers le soir, un nuage d'un gris rose monte de l'horizon et lentement emplit le ciel . De petits souffles froids s'élèvent et font frissonner l'air. Puis, un grand silence, une immobilité douce et glaciale descend sur Paris qui s'endort. La ville noire sommeille, la neige se met à tomber avec lenteur dans la sérénité glacée de l'espace. Et le ciel couvre sans bruit l'immense cité endormie d'un tapis virginal et pur."

Émile Zola , Le Figaro,17 janvier 1867

 Émile Zola , amoureux de la capitale,  ajoute , émerveillé, devant Paris sous la neige :"on est tout bêtement joyeux"

  150 ans plus tard, j'ai pour Bezannes les yeux qu’avait Zola pour la capitale ;qu'il est beau mon village quand il se réveille sous la neige ce matin du 7 février 2018.

le petit pont  de notre rivière "La Muire" sous la neige :

 

l'étang :

 

 

l'église :

 

le monument aux morts :

 

l'ami JCK qui , dès potron-minet , dégage l'accès de la maison de sa frangine :

 

 

 

  Tout est beau...enfin presque ! ça c'est toujours aussi moche :

 

ça ,c'est en construction et c'est franchement laid :

 

et ça, c'est le terminus du tramway , au pied de la gare , désespérément vide : depuis que le meilleur élément de Citura , parti en retraite, consacre ses journées à la randonnée et au billard , y'a comme qui dirait du laissez-aller dans les transports publics !

 

"A la chandeleur, l'hiver s'apaise (ou ça pèse,,, c'est toi qui choisit) ou reprend vigueur !

alors les 2 et 4 février, que la rando soit "douce" ou rugueuse , vient fêter la Chandeleur (fête païenne et religieuse à la fois, t'as qu'à regarder dans le site et tu te coucheras moins bête) avec les "Amis Randonneurs de Bezannes" : tu trouveras ce que tu cherches ,voire ce que tu ne cherches pas : un peu de culture, un peu de sport (pas le sport de compétition, mais le sport pour tous), beaucoup de convivialité et quelquefois un bon tas de crêpes et du vin chaud, dont il reste rarement une miette ou une goutte!

                                                                                                 

                                            

 

 Et peut nous importe que l'hiver soit rigoureux ou clément : on n'y peut rien et tout ça ne nous empêchera pas de randonner et de "nordiquemarcher".