En période difficile, de "guerre" dirait notre Président, les représentants des forces de l'ordre , en particulier ceux de la maréchaussée, doivent montrer l'exemple: or depuis quelques jours, le beau temps aidant,  il a été constaté , chez les gendarmes un relâchement de la discipline , alors que, " la discipline faisant la force principale des armées... "  est un vieux principe, apparu pour la première fois dans une ordonnance royale de 1818 .  Beaucoup  de gendarmes sortent de chez eux sans respecter  les dispositions de l’article 3 du décret n° 2020- 293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans le cadre de l'état d’urgence sanitaire ou l'article 1 du décret 16 mars 2020 (voir l'article de ce blog) daté du vendredi 17 avril 2020

 Notre intrépide et "grand reporter" (de "guerre" , bien sûr) a pu saisir, grâce à son "Instamatic Kodak" , cadeau reçu lors de sa communion solennelle, le moment où ,non seulement, sans attestation et sans carte d'identité, les gendarmes violent le confinement, mais encore,l'instant où ils ne respectent pas la distanciation sociale :

"Moins d'1 mètres entre 2 individus, c'est suspect; ça mériterait au moins les arrêts de rigueur!"

 

photo: Michel

texte: A. Vosrang-Fixe