Un "spectacle vivant » se déroule en direct devant un public. (cette appellation s’applique majoritairement aux pièces de théâtre, aux opéras, aux ballets, aux spectacles de cirque, de cabaret et aux "arts de la rue". A cause de l'épidémie de covid-19 ,ces spectacles sont interdits et tous les spectacles prévus en France cet été sont annulés. Pour paraphraser la célèbre phrase en première page d’Astérix, on pourrait écrire

"Toute la Gaule est confinée à cause du Covid-19 et les spectacles annulés… Toute ? Non. Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours et à l’envahisseur...", et tu l'as deviné "hypocrite lecteur, - mon semblable, - mon frère" (encore du Baudelaire) , ce petit village qui résiste au Covid-19 et dans lequel tu peux voir un spectacle d'arts de la rue , c'est Bezannes ; tu peux en effet assister , tous les jours, à un festival de grenouilles en rut à l'étang de La Muire, en plein centre du village.

En plus, c'est gratos ! C'est un festival extraordinaire de coassements, dont certains peuvent avoir une intensité sonore de plus de 100 décibels et s'entendre à 1 km : dès que tu t'approches de l'église, tend l'oreille !!!

 

Si certains animaux bombent le torse et d’autres se mesurent, la grenouille, elle (ou plutôt lui) coasse le plus fort possible quand un rival est dans l'étang (voire dans les temps : humour ! humour !).  Car la femelle grenouille fait fi de la couleur luisante ou de la largeur des cuisses. Il lui faut du son – et du bon – pour faire son choix. Les mâles ne regardent pas à la dépense d’énergie car la grenouille femelle pleine d’œufs prêts à être fécondés s’approche des zones humides où les mâles font jouer leur gorge. Souhaitant les meilleurs gènes pour sa  future progéniture, elle se guide à l’oreille.

Elle préfère les voix non seulement graves mais aussi soutenues. La preuve de la bonne santé du mâle est la garantie de l’endurance dans l’effort à venir. IL n’y a pas que les grenouilles qui coassent : il y a aussi le crapaud et la rainette. Attention, le crapaud n’est pas le mâle de la grenouille… On les distinguera au premier coup d’œil par la différence de peau, celle de la grenouille est lisse quand celle de la rainette semble gluante et celle du crapaud sèche et pleine de verrues.

 

Chaque espèce ayant son propre chant, cela permet à la femelle de ne pas se diriger vers d’autres mâles. Ainsi, par exemple, la rainette verte émet une répétition de coassements rapides quand sa cousine la rainette méridionale chante d’un coassement unique et long répété avec lenteur. Les grenouilles chantent la bouche fermée émettant le bruit grâce aux sacs vocaux qu’elles gonflent autour de leur gorge.

 Cependant, un conseil quand tu vas voir ce splendide "spectacle vivant" -, le soir de préférence, pendant ton heure de marche rapide dans un rayon d'1 km de chez toi : ne fais pas de bruit quand tu t'approches lentement de l'étang, sinon toute la troupe se sauve et tu ne verras plus rien ...ou alors seulement les 2 canard paisibles ,que le bruit n'effraie pas !

Et" vive le spectacle vivant !"

Texte largement inspiré, pour ne pas dire honteusement pompé (car, des grenouilles, je ne connais que leurs excellentes cuisses) sur Alexandre Marsat (mille mercis): 

" https://www.curieux.live/2015/09/21/article-2015-09-21-pourquoi-les-grenouilles-coassent-elles-19980/ "

Photos : E. Tandelamuire