Des sentiers berbères du sud du Maroc aux champs de tulipes hollandais

 

 

 

  Les mois d’avril et mai ont été riches en aventures pour les « Amis randonneurs de Bezannes » qui sont passés en quelques jours, d’une semaine de trek dans le sud marocain à un grand week-end de navigation et de balades à pied, pendant le pont de l’Ascension, sur les mers et les terres hollandaises.

 

  TREK DANS LE GRAND SUD MAROCAIN

 

 14 randonneurs aguerris, même si certains n’avaient encore jamais pratiqué la randonnée itinérante de façon intensive, ont atterri à l’aéroport de Marrakech puis, après un périple en minibus par le plus haut col de l’Atlas (2260 m), au-delà de Ouarzazate, ont découvert la vallée du M’Goun, appelée aussi la « vallée des roses », entre oasis verdoyants et paysages arides voire désertiques.

               

 

Ce fut, pendant une semaine une succession de randonnées dans des endroits extraordinaires, où coulent abondamment les torrents

qui descendent des montagnes et qui, par d’ingénieux systèmes d’irrigation, permettent la culture de nombreux fruits et légumes,

ainsi que des fleurs (grâce auxquelles on distille l’eau de rose, secret de beauté ancestral), auxquels succédaient, sur des terrains à

la couleur ocre, des chemins rocailleux et pentus.

 

         Fascinant sud marocain qui a enchanté nos aventuriers, qui devraient y retourner dès 2018 !

 

 RANDO ET BATEAU EN HOLLANDE

 

Le week-end de l’Ascension fut mis à profit pour une nouvelle expédition en Hollande, à laquelle participèrent 19 randonneurs. Après une étape pique-nique à Kinderdijk, site remarquable dont les 19 moulins sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco, puis à Leyde, ville natale de Rembrandt, ce fut l’embarquement à Monnickendam sur le « Châteauroux », vieille péniche reconvertie en voilier.

 

                                                 

                                                                                                                                                     Kinderdijk                                                                       

 

         On visita successivement Lelystad, où l’on peut admirer la copie à l’identique du « Batavia », un navire de la Compagnie des Indes Orientales qui fit naufrage lors de sa première expédition en 1629, Hoorn, joli port où naquit celui qui donna son nom au Cap Horn, et Enkhuizen, autre port tout aussi pittoresque. Bonne chère et bonne humeur accompagnèrent les plaisirs de la navigation et contribuèrent à la pleine réussite du voyage.

  

                                                                À bord du Châteauroux

 

  Deux sorties exceptionnelles que, compte-tenu de leur réussite et de leur accessibilité (certes, avec un peu d’entrainement),

les « amis randonneurs », devant leur succès, devraient rééditer.